Nouvel extrait

Petit extrait du chapitre 12, en essayant toujours de ne pas vous dévoiler l’intrigue, ni le nom des personnages !

« Elle est donc parvenu à me faire abandonner cet état désabusé où plus rien ne me surprenait. Un état où l’on finit par se plaire, tant la souffrance devient belle. Un état où l’on finit par se perdre, tant le sens de la vie se dissipe.

Par la force des choses, j’ai bien été contraint d’admettre qu’on ne peut aimer pour deux. On ne peut en effet forcer une personne à vous aimer, même si l’on pense détenir tous les tenants, même si l’on prie chaque soir dans le plus grand secret pour faire parti du défilé.

Si elle avait choisi de retirer ses billes, je me devais me faire à l’idée que je m’étais planté. Puisque l’erreur ne provient pas de celui qui ne vous aime plus, mais bien de celui qui croit que l’autre nie l’évidence. Car au final, en tentant par tous les moyens de convaincre, le seul à se voiler la face n’est autre que vous.

Dès lors qu’on se rend compte de cette implacable vérité, qui vous saigne malgré tout dans la gorge, on redécouvre alors avec étonnement une partie de nous-mêmes capable d’aimer à nouveau. Certes avec plus de retenue, mais tout de même bien déterminé à se faire foudroyer par un nouvel avenir gorgé d’intensité.

Il semblerait bien qu’on ne s’arrête jamais de croire en l’amour divin… »

SJ

Publicités